Point info diversification, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Actualités > Le Savoir Vert des Agriculteurs : une prochaine formation de base en Hauts-de-France !

Le Savoir Vert des Agriculteurs : une prochaine formation de base en Hauts-de-France !

Flux RSSImprimer la page

Vous former afin de vous permettre de faire de la pédagogie dans votre ferme, pour votre plus grand bonheur et celui des élèves, petits et grands ; c’est la priorité du Savoir Vert des agriculteurs ! 

En mai 2018, la Région Hauts-de-France a voté le « Plan Activ’Ta Div » visant à mobiliser les structures d’accompagnement à la diversification agricole autour d’un objectif commun : celui de la DIVERSIFICATION !

Depuis, le Savoir Vert travaille en collaboration étroite avec d’autres organismes partenaires que sont : la Chambre d’Agriculture Régionale des Hauts-de-France, Accueil Paysan, AMAP, ARVD, Campus Vert, CIVAM, FRCUMA. Ce groupe de travail, coanimé par la Région et les Chambres d’agriculture, a vocation à porter et relayer la mise en œuvre du « Plan Activ’Ta Div », en permettant à tout porteur de projet situé dans les Hauts-de-France de bénéficier d’un accompagnement lisible et cohérent.

En effet dans sa stratégie agricole, la Région a identifié cette dernière comme un levier de développement ; et accueillir des classes, en visite pédagogique pour faire découvrir son métier, fait partie intégrante des possibilités de diversifier son activité.

Depuis maintenant près de 30 ans, le Savoir Vert a fait de l’accueil de scolaires sur les exploitations le cœur de son activité ! Né, en 1992, de l’initiative d’agricultrices de la FDSEA, le Savoir Vert est aujourd’hui une association Hauts-de-France au sein de laquelle plus de 120 agricultrices et agriculteurs, quelques soient leurs appartenances syndicales ou politiques, évoluent et s’épanouissent en étant formés à l’accueil d’élèves sur leur ferme, de la maternelle au lycée ! Par ailleurs, nous parlons, dans notre réseau, de toutes les agricultures : qu’il s’agisse d’agriculture conventionnelle, raisonnée, biologique, … avec ou sans élevage ! Effectivement, les céréaliers, les maraichers, les arboriculteurs, etc. proposent, tout comme les éleveurs, des visites passionnantes sur leur production ! Pour rejoindre notre grande famille, une seule condition est nécessaire : être affilié à la MSA ! Enfin, vous l’aurez compris, pour intégrer le Savoir Vert : venez comme vous êtes ! 

Pourquoi rejoindre le Savoir Vert ?

Témoignage d’Anne-Sophie et Fabien NIQUET, agricultrice et agriculteur à Belloy-sur-Somme (80)
•    Pourquoi avoir choisi le Savoir Vert ?
J’ai participé à une visite organisée par la Commission Agricultrices de la Somme dans une ferme pédagogique du Savoir Vert et j'ai eu un déclic : je me suis dit que c’était comme ça que je voulais communiquer sur mon métier. Je me suis rapprochée du Savoir Vert.

•    Qu’est-ce que la formation de base vous a apportée ? 
Elle nous permet de nous poser pas mal de questions sur notre ferme, notre fonctionnement et organisation, de savoir comment nous voulons communiquer sur notre métier, d'apprendre à vulgariser notre travail et nos tâches quotidiennes, d'adapter notre discours en fonction de l'âge des enfants.

•    Neuf jours c’est beaucoup en ayant du travail à la ferme : était-ce indispensable ?
Oui c'est indispensable ! Au début on se dit que c'est beaucoup mais quand arrive le dernier jour … là on trouve que c'était trop court et que l'on referait bien quelques jours ! Car durant ces 9 jours nous sommes sensibilisés à la pédagogie (comment fonctionne l’apprentissage des enfants) et à la communication, créons nos propres supports (comment optimiser nos supports : les créer de façon à ce que les élèves retiennent le plus d’informations possibles), nous apprenons aussi les normes de sécurité à mettre en place sur la ferme, etc. Durant cette formation nous avons l'impression d'être dans un cocon où, entre agriculteurs, nous nous aidons en donnant des idées de jeux ou d'explications à travers des mises en situation. Par ailleurs, les 9 jours ne sont pas consécutifs et nous avons les dates bien avant afin de pouvoir nous organiser.

•    Fabien, en tant qu’Homme et Agriculteur : pourquoi vouloir communiquer auprès des scolaires? 
Au départ, j'ai accepté de suivre la formation avec ma femme pour lui faire plaisir et l'accompagner dans son projet de communication autour de notre métier. Puis, au fur et à mesure, suivre la formation m'a motivé et encouragé dans l'ouverture de notre ferme au scolaire. C'était, en premier lieu, le projet de ma femme et c'est devenu ensuite notre projet commun ! C'est vrai que c'est très motivant d'avoir des collégiens et des lycéens car nous pouvons entrer dans les détails, expliquer la technique ; et d’autre part, juste évoquer le B-A-BA avec les maternelles est très enrichissant également ! Les collégiens et lycéens peuvent avoir une attitude blaséeen arrivant mais ils se laissent vite prendre au jeu et posent beaucoup de questions durant la visite. Tandis que les maternelles sont peureux au début et ensuite, leurs yeux pétillent de joie ! Vivre cela : c'est très motivant ! Aussi, quand certains parents nous disent merci d'ouvrir nos fermes car grâce à la visite eux et leurs enfants ont appris énormément de choses sur nos productions et ont un nouveau regard sur l'agriculture : c’est la plus belle des récompenses. Quand nous entendons cela, ça fait chaud au cœur et on se dit que le fait d’ouvrir notre ferme est capital, pour nous, comme pour les élèves ! On ne sait pas comment vous le dire mais ouvrez vos fermes !


Retour de Brigitte CHATELIN, éleveuse d’Alpagas à Sommeron (02), a rejoint le Savoir Vert en 2020
« Après avoir fait connaissance du Savoir Vert sur une foire dans l'Avesnois, j'ai trouvé l'approche du milieu scolaire trés intérressante. C'est ce qui m'a convaincu d'adhérer et de suivre la formation.
La formation du Savoir Vert et les échanges avec les adhérents m'ont permis de mettre en place des séances adaptées aux différents publics scolaires.
La formation de 9 jours peut paraître longue mais elle est nécessaire pour tout assimiler.
De plus cela m'a permis de faire connaissance et de tisser des liens en faisant du covoiturage avec une agricultrice qui faisait également la formation du Savoir Vert et d'avoir de très bons souvenirs qui resteront des grandes et profondes amitiés.
»


Cécile FLECHEL, agricultrice en polyculture à Marly (59), revient sur son parcours, son souhait d’intégrer le Savoir Vert et la formation à laquelle elle a participé cette année. 
Je suis fille d'agriculteurs mais ai toujours dit que je ne reprendrai pas la ferme ! Les enjeux actuels autour de l'agriculture et une réflexion sur le sens du travail m'ont amené à revenir sur mes certitudes. J'ai réenfilé les bottes il y a 2 ans après 8 ans comme responsable d'équipes dans l'industrie automobile. En m'installant sur une ferme imbriquée dans la ville, la communication est une partie à part entière de mon travail. J'ai aussi ce besoin de contacts et de gestion de groupe pour m'accomplir dans ma reconversion professionnelle. La pédagogie me paraît être le meilleur vecteur pour expliquer notre métier et faire changer certains regards. Il y a un vrai manque de connaissance des écoliers qui n'ont jamais vu un champ de près, les besoins des plantes, les circuits et métiers liés à l'alimentation.. Je n'ai pas d'élevage mais il y a largement assez de sujets sur une ferme de polycultures pour attirer les enseignants

•    Pourquoi le Savoir Vert ?
La pédagogie et la sécurité du public ne s'improvisent pas. Rejoindre le réseau du Savoir Vert me permet de m'appuyer sur une association qui a déjà 30 ans de recul sur les outils de communication, les manières d'aborder les sujets,... L'association m'aidera à être toujours à jour sur les évolutions des programmes scolaires et les attentes de l'éducation nationale. Cela me permet aussi de rejoindre d'autres agriculteurs qui sont prêts à partager leur expérience.

•    A propos des neufs jours de formation … 
La formation de base de 9 jours est la porte d'entrée pour commencer. C'est l'occasion de réfléchir sur son projet, les aménagements dans la ferme et son organisation du travail, les règles de sécurité, les thématiques développées, les réflexes à adopter face aux enfants, aux enseignants, ... Enfin la réalisation des supports visuels pertinents qui permettront d'être clairs dans nos explications demande du temps et le regard de formateurs habitués à l'exercice. 9 jours de formation denses qui permettent de repartir prêts à accueillir une classe sur la ferme.


La prochaine formation de base du Savoir Vert aura lieu les 09/11/21, 18/11/21, 25/11/21, 02/12/21, 09/12/21, 11/01/22, 20/01/22, 27/01/22, 01/02/22. 
Si vous êtes agriculteur, passionné par votre métier et souhaitez communiquer sur l’agriculture auprès du public scolaire : rendez-vous sur le site internet www.savoirvert.fr ou contactez l’association par mail fermespedagogiques@remove-this.savoirvert.fr – tel : 03.21.60.57.20. Le lieu de la prochaine formation de base est à définir selon la localisation des participants (Amiens, Laon et/ou Arras). 


Margaux DUHAMEL 
Le Savoir Vert des agriculteurs 

A lire aussiEn savoir plus